Region

ST EMILION ET BORDEAUX

Les vignobles de Saint-Emilion est situé dans la partie nord-est du département de la Gironde, sur les coteaux surplombant la vallée de la Dordogne. L’appellation a un microclimat exceptionnel et des sols uniques.

Vineyards of Bordeaux

St Emilion

PUISSEGUIN – ST EMILION

Cette appellation, qui a été créé en 1936, a la plus haute élévation (89 m) dans la région de Saint-Emilion. Son exposition sud et sud-est en fait une région viticole parfaite, elle possède toutes les conditions nécessaires à mûrir et produire des raisins en bonne santé et concentré.

Bien que Puisseguin-Saint-Emilion est assez vallonné, le composant principal de ses sols est le mélange argilo-calcaire qui est commune à la région. Mais ici, il couvre les roches à partir de laquelle les racines absorbent la nutrition dont ils ont besoin et de maintenir les vignes pendant les étés chauds et souvent à sec.

Le mélange reste fidèle à traditionnels Saint-Emilion avec Merlot dominant (60% des vignes plantées) en raison des sols argilo-calcaires. Dans ces conditions, il mûrit aisément, même avec le temps. Cabernet Franc, à 30%, est son partenaire privilégié.

Vins Puisseguin ont généralement de couleur dense et profonde. Sans surprise, leur nez comprend des notes de fruits rouges (fraise, framboise) et même les fruits à noyau tels que la prune. Mais il ya aussi des notes de menthe, de figue, de cassis, de réglisse et même d’apaisement épices douces.

Ils sont agréables dans la bouche, en raison de leur texture charnue et pleine qui n’est jamais lourd. Tanins délicatement enveloppés sont présents et d’assurer un bon potentiel pour la longévité.

Puisseguin-Saint-Emilion se trouve au cœur des «satellites» des titres de l’appellation Saint-Emilion en Libournais de la rive droite »sous-région de Bordeaux.

De toutes les appellations satellites, Puisseguin-Saint-Emilion a les plus strictes lois relatives à la production de vin. Le document original juridique établi pour le classement en AOC énonce les parcelles de terre individuelles où les raisins de l’appellation doit être cultivés.

Les cépages autorisés sont ici Merlot, Malbec, Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon. Le Merlot est prédominante, le plus souvent en partenariat avec le Cabernet Franc (appelée ici «Bouchet»). Le Cabernet Sauvignon est beaucoup moins couramment planté dans les sols les plus fraîches de la région de Saint-Emilion, en général, et ne produit que des vins de qualité fiable dans des endroits très spécifiques. La prévalence de Merlot (une variété à floraison précoce) signifie que l’appellation est susceptible aux gelées de printemps et peut perdre la majorité de sa production dans une année froide.

The view from Puisseguin towards St Emilion

Pour être admissible à l’appellation Puisseguin-Saint-Emilion, les vins doivent contenir un minimum de 11% d’alcool et proviennent de vignes plantées à une densité de moins de 5500 pieds à l’hectare. Les vins issus de cépages hybrides ou ceux de moins de trois ans ne sont pas admissibles.

Les quatre satellites de Saint-Emilion sont Saint-Georges-Saint-Emilion, Montagne-Saint-Emilion, Lussac-Saint-Emilion et Puisseguin-Saint-Emilion lui-même – tous situés au nord de la ville de Saint-Emilion. Auparavant, Parsac-Saint-Emilion et Sables-Saint-Emilion ont également appellations valides, mais les quatre nommés ci-dessus sont ceux qui sont reconnus dans le début du 21e siècle. Ils sont connus comme des satellites parce domaines de la région du vin les plus prestigieuses historiquement ressenti ces vins soi-disant inférieures en utilisant le nom de Saint-Emilion. Au milieu du 20e siècle, plusieurs limites ont été modifiées et les villages de Lussac, Montagne, Puisseguin et Saint-Georges ont été accordées à leurs propres indépendants de Saint-Emilion.

La rivière Barbanne, qui se déroule à peu près parallèle à la Dordogne, marque la limite sud de trois de ces appellations. La rivière est d’une importance particulière ici, car il est la limite historique entre le «langue d’oïl» et le «Langue d’oc» – les moitiés nord et sud de la vieille France, respectivement. C’est de là que la région Languedoc tire son nom.